Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Actualités > Inondations et indemnisations

Inondations et indemnisations

Le 09 juin 2016
Inondations et indemnisations

La crue de la Seine et de ses affluents ces derniers jours a causé d’importants dégâts.

Que vous soyez un particulier ou une entreprise, vous êtes couvert par votre contrat Multirisque pour l’ensemble des dommages qui vous ont été causés.

En effet, chaque contrat possédant des garanties de dommages aux biens (habitation, commerce, entreprise, automobile) est couvert en Catastrophes Naturelles (loi du 13 juillet 1982). Pour les commerces et les entreprises qui ont souscrit une garantie « Pertes d’Exploitation » celle-ci est acquise pour ce type de sinistre.

Pour les chantiers de construction en cours, votre contrat Tous Risques Chantier vous couvre également pour les Catastrophes Naturelles.

Si vous êtes victime des dernières inondations, vous devez nous adresser une déclaration de sinistre indiquant les dégâts constatés sur vos biens immobiliers et la liste des biens mobiliers endommagés ou détruits (pour la Perte d’exploitation, les comptes de l’entreprise seront nécessaires). En cas de dommages importants, une avance pourra être demandée aux assureurs.

Vous avez normalement 10 jours pour déclarer le sinistre à partir de la publication de l’état de catastrophe naturelle au journal officiel (dans le cas de ces inondations, l’arrêté devrait être publié le 08 juin 2016). Il faudra que vos biens soient dans la zone géographique précisée dans l’arrêté pour bénéficier de ces garanties.

Vous devez prendre un maximum de photos avant de procéder au nettoyage et à l’enlèvement des biens détruits pour les produire lors de l’expertise. Il n’est effectivement pas toujours facile de retrouver les factures d’achat de tous ses biens et les photos sont un moyen de preuve efficace pour les experts.

Ceux-ci passeront dans les prochains jours chez vous mais vous devrez être patients en raison du nombre de sinistrés et l’attente de la décrue.

Pour les biens peu sinistrés, les assureurs mettront en place des mesures de simplification : absence d’expertise ou expertise téléphonique, pas de justificatif en deçà de certains montants de réclamation…  

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Actualités