Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Dans un monde en turbulences,Où tout et tous s’agitent en tous sens !

Dans un monde en turbulences,Où tout et tous s’agitent en tous sens !

Le 28 mars 2017
Dans un monde en turbulences,Où tout et tous s’agitent en tous sens !

 

Mutation, disruption, traitement des données, de l’information, à pleine vitesse, l’homme quelque peu chahuté s’accroche !

Qu’il s’agisse du bastingage ou de la rampe, le passage du XXe au XXIe siècle est en marche, ou en route, allez donc savoir ! L’histoire en est le témoin, qui a vu défilé avec ou sans clin d’œil, monarques et républiques, conflits et joutes d ‘idées, et autres comédies toutes en couleurs.

Les paroles se sont envolées, on s’en doutait, les écrits sont restés. L’histoire ainsi écrite, continuent de s’étirer, sous la plume du journaliste, sous la férule du politique, à l’ombre des dames, de Maupassant ou mots passants, et nous entraîne dans son tourbillon luminescent, à la vitesse de la lumière.

Voilà qui a de quoi éclairer la route. 

Et elle en a bien besoin, comment concilier : « vitesse et pragmatisme », « constructions destinées à la satisfaction du besoin et de la réalisation de l’œuvre», «avec le souci des exigences contemporaines et celui du respect de l’environnement ? »

Les cahiers des charges, rédigés en tenant compte des contraintes règlementaires, sont soumis aux pressions du monde actuel, dont il faut bien s’arranger ! A ce propos gardons les yeux grands ouverts, Mitterrand ne disait-il pas : «  toute situation a son contraire », bonne nouvelle !

Il faut bien reconnaître que le Maître d’ouvrage est ainsi confronté à quelques obligations, qui ne peuvent et ne doivent échapper à son Conseil Assurances. Tout ceci s’écrit, et ce qui se dit, s’échange, se transmet par oral, à Paris, en Ile de France, comme ailleurs doit se retrouver dans les termes du contrat afin de garantir la pérennité de l’ouvrage, mais aussi celle de la relation, tant qu’à faire !

 

La pérennité, de l’ouvrage cette fois, est importante car elle constitue, elle est à l’origine de l’écriture de l’histoire. Pour exemple cette imposante bâtisse du début du XXe, œuvre d’Adolphe Bocage, situé celui-là au 46 du Quai Alphonse Le Gallo à Boulogne-Billancourt.

 Cette magnifique bâtisse, qui a vu se succéder moult entreprises et des plus prestigieuses, Thomson, Publicis, …. accueille depuis le 1er septembre 2015, l’OCDE !

 

Imaginer un instant, que se vérifie ce vieil adage « les murs ont des oreilles » !

Qu’entendrions-nous : apartés, discussions dans les coins, réunions, secrets business, avec l’obligation de la culture du principe de loyauté, Code du commerce oblige ?

 

Imaginer un instant que se vérifie, - à tout coup (!) – ce vieil adage ou plus exactement cette règle morale, qui peut s’écrire, elle aussi(!)

-        Je dis ce que je vais faire, je fais ce que j’ai dit que j’allais faire, et quand je l’ai fait, je dis que je l’ai fait !

Que de déconvenues gommées, que de conflits évités, et combien d’alliances auraient été scellés?

 

Cette valeur de la parole donnée, - avant qu’elle ne s’envole - serait restée gravée « dans le marbre » « dans les gènes », dans la culture et la mémoire de l’entreprise. Le plus souvent bien sûr, elle n’est ni dite ni écrite, l’humilité, la modestie, se cultivent d’autant que parfois cela peut paraître tellement évident !

 

BMS courtier d’assurances, dans l’univers de la construction y faisait référence il y a peu, s’il en était besoin ! Elle se retrouve, dans ses travaux d’audit, dans la longévité des relations qu’elle cultive avec ses clients, Maîtres d’ouvrage et autres acteurs de la profession.

 

Né au XXe siècle, présente en ce début chahuté du XXIe, c’est son histoire qui s’écrit, sous la plume de ses conseils, ses experts, qui n’ont de cesse d’accompagner celles et ceux de ses clients qui contribuent largement (!) à l’écriture de son histoire. Ils sont ses fondations, ses 4 piliers, et sa raison d’être, fidèle à cette valeur, comme inscrite dans ses gênes.

 

Patrick Janson et toute son équipe vous disent donc à bientôt, à vous toutes et tous sans oublier bien sûr nos amis anglophones.

 

Sincerely yours.